Sélectionner une page

Il y a quelques semaines, je me suis demandée ce que je pouvais bien écrire à l’occasion de la fête des mères. Sur les réseaux sociaux, j’avais alors partagé un petit message à l’attention de tous les genres de mamans qui pouvaient me passer par la tête. De celles qui ont enfanté quinze fois à celles qui en ont perdu autant, en passant par celles qui voudraient tellement mais ne peuvent pas ; je me suis demandée quelle était ma place parmi toutes ces mères. Qu’est-ce qui fait de moi « une mère légitime ». Eh oui, car croyez-le ou non, des fois je me pose encore la question.

Et puis, j’ai pensé à cet article de Mlle Paul que j’ai beaucoup aimé. Du coup je me suis dit qu’à mon tour, j’allais vous donner ma petite liste des choses que je fais depuis que je suis maman.

1. Avoir peur de la mort

Bim. Tout de suite dans le glauque. Et si demain Papa n’était plus là ? Et si c’était mes parents ? Mes frères ? Ma grand-mère ?!… Je n’ose même pas vous parler même pas de mon angoisse de la laisser grandir seule, un jour… J’imagine que c’est parce que maintenant, j’ai pris conscience de ce que j’avais à perdre. Et en fin de compte, il y en a beaucoup.

2. Piquer des colères

Avant quand j’étais un peu contrariée, je trouvais toujours le moyen de prendre les choses avec philosophie et me taire. Puis, je suis tombée enceinte, mes hormones ont fait BOUM, et j’ai changé. Désormais, j’ai trouvé le moyen d’extérioriser en cas d’embrouille : je pousse la gueulante.

Jennifer Lawrence mad scream

3. Apprécier mon corps

Alors, on va être clairs sur un point : ce n’est pas parce qu’on cherche à perdre du poids ou à modifier son allure que l’on n’aime pas son corps. Au contraire. Toute ma vie, j’ai été en conflit permanent avec mon corps. Trop maigre puis trop grosse, trop peu de ci ou pas assez de ça… Jusqu’au jour où je n’ai plus eu le contrôle dessus. Ce jour là, j’ai accepté que mon corps ait comme fonction première : usine à être humain. Oui, j’ai les seins qui pendent, des vergetures et du ventre (coucou le flambidou). Mais ils sont comme ça pour me rappeler que j’ai donné la vie. Et ça, c’est plutôt cool. Cela dit, ne soyons pas hypocrite : je ne kiffe pas mes bourrelets mais je ne le déteste plus. Je travaille doucement à changer mon allure mais ce n’est plus maladif comme ça a pu l’être autrefois…

4. Repérer une sucette à 500m

… et savoir mettre un place une stratégie en 5 millisecondes pour détourner la cible.

Apollo 13 Nasa Mission control celebration

5. Mentir

« Bois ton lait, la vache l’a fait exprès pour toi. ». Et quand elle a fini le lait : « Bravo ! Le fermier est content ! ». Oui, je suis la même mère qui lui apprend que « Les mensonges, c’est mal. ».

Pinnochio lying. Pinnochio qui ment

6. Utiliser des surnoms cucul

Vous savez, les « Chaton », « Mon canard », « Louloute » et autres petits noms qui me donnaient de l’urticaire quand je n’avais pas d’enfant. Eh bien, j’ai résisté deux semaines et « Choupi choupi doudou » est sorti de ma bouche sans même que je m’en rende compte. Et il y a pire ! Je me suis aussi mise à en donner à mon mari. L’autre jour je me suis surprise à l’appeler : « Mon chéri ». MATERNITE, MAIS QU’AS-TU FAIT DE MOI ?!

7. Ecouter/découvrir Justin Bieber, Fifth Harmony ou Maître Gims

… et être à nouveau « à la page ». Notez que j’ai aussi essayé les Beatles mais ils ne rencontrent pas le même succès. Certainement parce qu’il n’ya pas assez d’hairography* dans leurs clips.

Fifth Harmony Hairography

*chorégraphie à base essentielle de cheveux

8. Et danser dessus

… mais danser mal. J’ai beau avoir fait 10 ans de danse, je bouge désormais comme Mr Bean et ma mère. Attendez… ça veut dire que bientôt, ce sera au tour de MA Mini de se moquer de MOI ? Bouhouhou…

Mr Bean Dancing

9. Ne plus regarder Friends

Avant, mon rendez-vous du midi c’était avec Chandler et Monica. Maintenant c’est avec Mini-Loup et Sam le Pompier… A ce propos, rassurez-moi : il n’y a pas que moi qui ai envie que Nicolas Prime soit un jour coupé au montage ?… mais genre, pour de bon ? (Au passage, si tu ne sais pas qui est ce sale gosse, je t’invite fortement à lire cet article. Surtout si tu es nullipare)

10. Me projeter

Avant j’étais incapable de répondre à la question « Comment te vois-tu dans 5, voire 10 ans ? ». Aujourd’hui j’ai envie d’un travail stable, une maison avec porche et petit jardin … et même le crédit qui va avec. Le plus drôle est que dans ce tableau, je n’y vois pas systématiquement ma famille. Je vous rassure, je ne vais pas les vendre pour m’offrir tout ça, c’est juste que je réalise que c’est vraiment un rêve qui est mien. Pas juste un objectif que je me fixe pour le confort de ma famille.

11. Bonus : Aimer inconditionnellement

Mais ça, je n’ai pas besoin de vous l’expliquer 🙂 N’est-ce pas, les mamans ?

Beyoncé wink