Sélectionner une page

Maman joue avec son enfant
L’autre jour, je regardais tranquillement Kourtney & Kim take New York (si si, vous avez bien lu) quand j’ai été interpellée par cette scène particulièrement intéréssante (re-si si, vous avez bien lu). 

Kourtney Kim Kardashian Frog

Ce qui m’a frappé ? Pas le fait qu’elles soient maquillées alors qu’elles sont en pyjama, ni l’imitation approximative de la grenouille mais bien la phrase qu’elle prononce avant.

« You have to get on the floor with your kids and dance and be silly. »
Traduction : « Tu dois te mettre en scène, danser et faire la fofolle avec tes enfants. »

Restituons le contexte pour les non-aficionados des Kardashians.

Kim, fraîchement mariée à Kris Humphries (le mariage qui a duré 72 jours, ndlr), confie à sa sœur Kourtney son désir d’arrêter la pilule étant donné qu’elle vient de finir sa plaquette. C’est bon, jusque là vous arrivez à suivre ?
Sa grande sœur, mi-figue mi-raisin, lui répond que c’est une décision qui mérite d’être mûrement réfléchie, Kim rétorque qu’elle y a réfléchi : la preuve en est, elle est mariée. Bah ouais, tsé !
Kourtney lui avance alors un argument implacable : « Viens, on fait la danse du bébé ».
… ? …
Petit moment de solitude où Kim et ses faux-cils répondent : « Je ne sais pas ce que c’est et je ne sais pas danser ».
Sa grande sœur rétorque alors : « Eh ben ma grande va falloir t’y mettre parce que quand tu auras des gosses, il faudra t’apprêter à faire des choses ridicules comme danser, faire la grenouille ou manger des gâteau fait avec de la boue. »
Traduction très librement élaborée par myself.

C’est à ce moment que je me suis rendue compte…. En fait, je suis un peu Kim Kardashian.

LOL. Non, je vous rassure ce n’est pas vrai. Pouffez de rire 2 secondes et je vous explique.

Je ne sais pas jouer avec les enfants

Je n’ai jamais su. Le fait d’avoir ma fille a trèèès légèrement corrigé le tir (instinct maternel, toussa) mais je demeure quand même une petite catastrophe lorsqu’il s’agit de la divertir. Voyez-vous, je suis la dernière née de ma fratrie. Ce qui signifie que non seulement je n’ai jamais eu à m’occuper d’un plus petit que moi-même, mais qu’en plus j’ai souvent joué seule, mes grands frères préférant s’amuser entre eux. Plus tard, dans mes années étudiantes, les rares fois où j’ai été embauchée en tant que baby-sitter se sont soldées par des arrêts de contrat tellement ça ne matchait pas.

Maman louve

Je suis ce que j’aime appeler une maman louve : avec moi c’est tout blanc ou tout noir. Soit j’aime très fort : je peux notamment être une machine à bisous jusqu’à ce qu’on m’arrête ; soit je me fâche très fort : à la maison, c’est moi qui punis et qui remets les pendules à l’heure. L’étape entre les deux, je ne sais pas vraiment m’y prendre. J’avoue que j’ai même plutôt tendance à la laisser apprendre seule, mais bien sûr toujours en ayant un œil sur elle. Ma belle-sœur m’avait dit un jour :

« J’ai l’impression que chez moi ce n’est pas de l’éducation, c’est de l’élevage. »

Comme quoi je ne suis pas la seule.

Rassurez-vous, je ne nourris pas mon enfant avec des graines en la laissant pâturer dans la journée ! Je câline, je choie, je surveille, je corrige et j’apprends les valeurs qui me semblent fondamentales …
J’essaie de corriger mon défaut et de m’investir. Nature et Découverte et Pinterest sont notamment mes meilleurs amis, mais il est clair que malgré mes efforts, elle préfère nettement s’amuser avec son Papa. Et ça me va. Après tout, on est ensemble parce qu’on se complète.

Et chez vous ça se passe comment ? Maman Poule, Papa Gâteau ou #teamelevage aussi ?