Sélectionner une page

Shampooing Anti pelliculaire Anti récidive Yves Rocher

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une problématique qui domine les 80% de mon existence : mes cheveux. Comme beaucoup de femmes, je sais (vous, les mecs qui avez juste besoin d’un coup de tondeuse, je ne vous parle pas) mais chez moi c’est un vrai casse-tête.

A la base, j’ai les cheveux normaux à tendance grasse. J’ai eu des pellicules dans mon adolescence, puis ça s’est calmé… jusqu’à ces derniers mois. Chez moi elles sont sèches légères, se détachant facilement du cuir chevelu, sans former de plaques.
Chez mon mari, c’est l’inverse : il a toujours souffert de plaques grasses sur le cuir chevelu, intensifiées par les périodes de stress.
Fin du passage dégeu.

Donc, au bout de plusieurs mois de désespoir et un courrier de fidélisation, j’ai fini par me retrouver dans une boutique Yves Rocher pour trouver un produit qui nous convienne à tous les deux. Je me souviens y être allée sans avoir la moindre idée de ce qu’il me fallait et d’avoir reçu un accueil bien sympathique de la conseillère. Bon point. Surtout de la part de quelqu’un à qui je venais de raconter les détails berk-berk que je vous ai cité plus haut.

Friends Chandler disgusted

Ce que j’en ai pensé

Les premiers essais ont immédiatement été concluants. Tout de suite moins de pellicules et les cheveux moins rêches qu’avec les shampooings « cleans » que j’avais utilisé auparavant. Je ne citerai pas de marques car je ne m’en souviens plus, tellement j’en ai utilisé et tellement ça m’a traumatisé. Il y en a entre autres qui m’ont donné de sévères démangeaisons, certainement le début de mon épisode pelliculaire.

Et du côté de Monsieur ?

Les premiers essais ont été moins satisfaisants… tout simplement parce qu’il ne s’y prenait pas vraiment comme il fallait ! En effet, il se contentait à peine d’un shampooing au lieu de deux. Une fois que je lui ai expliqué qu’il fallait d’abord bien répartir un peu de produit sur la tête, frotter le cuir chevelu du bout des doigts, rincer et recommencer une seconde fois, ses plaques ont miraculeusement commencé à diminuer. On m’a expliqué un jour que la première session servait à laver et la seconde à traiter. Si vous aussi vous avez des pellicules tenaces, voyez si cette simple astuce ne peut pas régler vos soucis. Cela, en plus de l’astuce suivante qui nous a bien servi à tous les deux.

Un petit coup de pouce ? L’huile de noix de coco !

Parce qu’elle est antifongique et que les pellicules ne sont autre que des vilains champignons (miam miam), cette huile nous a bien sauvée la mise ! Comment faire ? Séparer les cheveux en faisant une raie, appliquer l’huile sur le cuir chevelu, masser et recommencer jusqu’à ce que votre tête entière soit enduite. Laisser reposer quelques heures voire une nuit si vous tenez l’odeur, shampooiner comme d’habitude et voilà !

Et sinon ?

Côté compo, c’est pas le must mais il y a pire. Il n’y a ni silicone, ni paraben, ni colorant dedans. Et ça mes cheveux apprécient. A titre de rappel, le silicone c’est l’ingrédient préféré de Pamela Anderson qui vous donne l’impression que vous cheveux sont tous doux alors que c’est fake. D’où la référence mammaire. J’aurais préféré qu’il n’y ait pas de sulfate non plus, mais je viendrai à bout de ce composant dès que j’en aurai fini avec les pellicules. Pour la suite des composants, je vous mets directement la suite en photo.

Composition shampooing Anti pelliculaire anti recidive Yves Rocher

Côté packaging, nous sommes plutôt satisfaits. Avec 1 déménagement et moultes voyages en voiture, nous n’avons jamais eu de fuite. La bouteille est solide et le bouchon aussi. Quant à l’odeur, je la trouve agréable, légère et non agressive. Monsieur est du même avis.

Et le prix ? Sur le site d’Yves Rocher, il est actuellement affiché à 3,50€ mais quand on connaît bien la marque, on sait qu’une réduction n’est jamais très loin 🙂

Et vous, vous avez aussi utilisé ce produit ? Dites-moi ce que vous en avez pensé en commentaire !